février 5, 2018 Entrevues Pas de commentaire

Quand le carton multicouche devient matériaux de construction!

 

Le Conseil canadien des manufacturiers de carton multicouches (CCMCM) travaille de concert avec les producteurs pour stimuler le recyclage de cette matière tant d’un point de vue de la collecte que du recyclage à proprement parler. Isabelle Faucher du CCMCM viendra nous présenter les actions de l’Association et sera accompagnée de Toby Davis, de ReWall, une entreprise qui recycle les cartons multicouches avec succès. Isabelle répond à quelques questions en avant-première :

Pouvez-vous nous présenter votre organisation et ses membres?

La mission du CCMCM est d’accroître les taux de récupération et de recyclage des contenants de cartons multicouches à l’échelle du Canada. Fondé il y a neuf ans, l’organisme compte quatre membres : Elopak, Evergreen Packaging, SIG Combibloc, Tetra Pak. Le fait de se regrouper en conseil permet la mise en commun des ressources financières et techniques afin d’appuyer les intervenants de la chaîne de valeur du recyclage. Le modèle associatif du CCMCM copie celui d’associations semblables qui ont été mises en place en Europe, avec l’Alliance for Beverage Cartons and the Environment (ACE) en Europe, l’Alliance Carton Nature en France et le Carton Council Amérique du Nord (CCNA).

Quels sont les freins et les leviers du recyclage des contenants multicouches?

Composés en grande partie de fibre de papier, une ressource renouvelable, les contenants multicouches sont légers, compacts, et possèdent une faible emprunte carbone. Ils sont aussi avantageux du point de vue du recyclage : tandis que le volume de papier de bureau récupéré continue de diminuer, la demande en longues fibres vierges dont sont faits les contenants multicouches augmente.

Le Conseil préconise le tri positif des contenants multicouches (tri en leur propre grade) en vue de leur recyclage. Dans le contexte actuel du resserrement drastique des normes de qualités de plusieurs matières, dont les papiers mixtes, par la Chine, cette pratique s’avère d’autant plus pertinente. Ceci permet également d’optimiser le rendement de la fibre et la récupération des résidus de polyéthylène et de polyéthylène recouvert d’aluminium (poly-alu).

En ce qui concerne les freins, notons les mythes qui persistent quant à la recyclabilité des CMC. Au cours de mes trois années à la barre du Conseil, j’ai pu constater que certains acteurs de la chaine de valeur du recyclage croient toujours qu’il n’est pas possible de trier ces contenants, ou qu’il n’y a pas de débouchés pour cette matière.

Il est vrai qu’au cours des derniers mois, la valeur marchande des commodités fibreuses, dont les contenants multicouches, a chuté de façon marquée. La situation s’est maintenant améliorée, et nous sommes sûrs que les prix moyens payés pour les ballots de CMC remonteront à des niveaux supérieurs à ceux payés pour les ballots de papiers mixtes, comme il a été le cas historiquement. Notons enfin l’installation récente d’équipement par Rewall, lui permettant ainsi de doubler le volume de CMC traité sur une base mensuelle (pour ainsi passer à 600 tonnes de contenants multicouches recyclés par mois soit 400 de plus qu’auparavant), et l’ouverture de la nouvelle papetière Paper Corea plus tôt cette année.

En quoi ReWall est un exemple marquant et une réussite?

Sa technologie écologique et écoénergétique transforme les CMC en matériaux de construction robustes et durables. Les propriétés uniques des CMC, c’est-à-dire leur rigidité, leur durabilité et leur résistance à l’humidité et à la moisissure, en font une matière idéale pour fabriquer des matériaux de construction de qualité supérieure. Finalement, le cycle de vie des matériaux de construction se poursuit puisque les matériaux de construction peuvent être recyclés.

Quelles vont être les prochaines actions de votre organisation pour encourager le recyclage des cartons multicouches?

Nous avons comme objectif de travailler plus étroitement avec les centres de tri québécois, en mettant à leur disposition notre soutien technique et possiblement, une aide financière, entre autres pour le déploiement de projets pilotes leur permettant d’évaluer la faisabilité d’implanter le tri des CMC dans leur usine respective. Nous en sommes également à développer un partenariat pour appuyer la récupération dans les écoles primaires, là où une quantité importante de CMC est générée.

La conférence Bâtir une chaîne d’approvisionnement durable pour le recyclage du carton à l’aide de produits écologiques innovateurs sera présentée dans le cadre de la session Nouveaux débouchés pour la valorisation des matières le 13 mars à 15 h.

En savoir plus

Propos recueillis par : Marion Audouin, Coordonnatrice Secteurs –  Matières résiduelles | Biodiversité| Section québécoise de la Solid Waste Association of North America, Réseau Environnement

 

Written by Reseau Environnement