La fermeture des frontières chinoises aux matières recyclables, une opportunité pour une économie verte locale!

 

Depuis le milieu de l’année 2017, la fermeture des frontières chinoises à un certain nombre de matières issues de nos centres de tri est sur toutes les lèvres. Les professionnels cherchent des solutions et les organisations municipales communiquent auprès de leurs citoyens pour les informer que leurs efforts de tri ne seront pas jetés aux ordures.

En prenant un peu de recul, il est possible d’affirmer que cette problématique pourrait être une véritable opportunité! À l’heure de la réduction des gaz à effet de serre, il semble en effet peu environnemental d’envoyer nos matières à l’autre bout du monde. C’est de ce point vu que la session Fermeture des frontières de la Chine : quelles sont les mesures à prendre?, qui se tiendra le 13 mars au Salon des TEQ, traitera.

  • Allen Langdon de Recycle BC, viendra de Vancouver nous présenter le mode de fonctionnement de la collecte des matières recyclables en Colombie-Britannique et quels sont les ajustements qu’ils souhaitent apporter dans ce contexte de marchés mondiaux en mutation
  • Jean-Sébastien Daigle de la Société VIA de Lévis nous entretiendra de qualité et de marchés locaux. Cette entreprise qui gère 4 centres de tri au Québec investit massivement dans ses infrastructures pour obtenir un tri de qualité qui respecte les exigences des marchés locaux, ce qui leur permet d’être moins à la merci des marchés asiatiques.
  • Joseph Hruska, de l’Association canadienne de l’industrie des plastiques de Mississauga en Ontario, viendra nous présenter en quoi ses membres peuvent appuyer le recyclage des matières tant lors de la production de leur produit que lors du tri et de leur recyclage.

Venez nombreux participer à ce changement de paradigme qui risque de modifier en profondeur notre façon de penser au recyclage et de façon plus large à la circularité de nos matières. Rendez-vous le 13 mars à 16 h  dans la salle Gestion des matières résiduelles 3.

Texte par : Marion Audouin, Coordonnatrice Secteurs –  Matières résiduelles | Biodiversité| Section québécoise de la Solid Waste Association of North America, Réseau Environnement

Written by Reseau Environnement