février 6, 2018 Entrevues Pas de commentaire

Martin Pleau : le Dr Emett Brown de la lutte aux inondations

 

Avez-vous déjà rêvé de pouvoir maitriser l’espace-temps pour optimiser vos processus? À l’instar du Dr Emett Brown (« Doc »), personnage de science-fiction et véritable passionné par le contrôle du temps, j’ai souhaité m’entretenir avec Martin Pleau, ing., Ph.D, directeur expert technique chez Tetra Tech.

Martin Pleau travaille depuis 1994 comme ingénieur chez TetraTech et œuvre à la conception, au développement et la mise en service de systèmes de gestion dynamique des réseaux d’assainissement.

Pleau a ouvert la voie au développement de Csoft®, une suite logicielle qui permet le contrôle des réseaux d’égouts unitaires et pluviaux en temps réel. Cette technologie novatrice a été mise en application dans plusieurs grandes villes nord-américaines et européennes, tant pour la lutte contre la pollution que pour les inondations. Expert mondial dans son domaine, M. Pleau a publié de nombreux ouvrages scientifiques et a participé à de nombreuses conférences sur la gestion dynamique des réseaux d’assainissement. De 2011 à 2014, il a été président du groupe de travail sur le contrôle en temps réel du « Joint Commitee » de l’IWA /IAHR sur le drainage urbain.

Lors de votre conférence, vous allez présenter le concept de gestion dynamique au service des communautés. En quoi celle-ci constitue-t-elle une solution économique pour le contrôle des débordements en temps de pluie?

La gestion dynamique des réseaux d’égouts unitaires et pluviaux permet de maximiser l’utilisation des ouvrages existant, que ce soit des ouvrages de transport, de stockage ou de traitement. Ce faisant, des investissements moindres sont généralement requis pour atteindre les mêmes objectifs environnementaux que pour un réseau où les flux sont gérés d’une façon passive.

Vous avez mis en place un Modèle d’aide à la gestion des effluents (MAGES) qui s’appuie sur la technologie Csoft®. Ce modèle montre une popularité grandissante en Europe et aux États-Unis. Quelles sont les perspectives d’implantation au Québec?

Les perspectives me semblent très intéressantes. Pour le moment, seulement les deux plus grandes villes de la province, soit Montréal et Québec, utilisent cette technologie. Par contre, la technologie devient de plus en plus abordable et accessible à des villes de plus petite taille. De nouvelles réglementations, telles les mesures compensatoires, devraient également favoriser l’implantation de solutions économiques et peu invasives sur le plan de l’architecture urbaine.

Au cours de votre carrière, vous avez développé de nombreuses collaborations et partagé votre expertise à l’échelle internationale. Qu’est-ce qui vous a amené à les développer et quels ont été vos plus grands défis?

Tout a commencé lors de mon embauche chez BPR (maintenant Tetra Tech) en 1994. La Ville de Québec devait alors construire de nombreux et volumineux ouvrages de rétention pour diminuer les rejets d’eau non traités de son réseau unitaire. Des gens visionnaires avaient alors proposé d’utiliser la gestion dynamique pour diminuer les coûts d’implantation. Ce projet fut un succès et remporta plusieurs prix, ce qui convainquit la firme de développer une expertise pointue dans le domaine de la gestion dynamique des réseaux d’assainissement.

Pour ce qui est des défis, ils ont été nombreux. Sur le plan technique, je dirais que c’est les aspects de la sécurité et de la robustesse qui ont demandé le plus de créativité. Gérer de façon optimale et sécuritaire un réseau réel est bien différent de gérer un modèle mathématique de ce même réseau. Les défis viennent principalement des bris d’appareils et parfois la qualité douteuse des informations disponibles pour la prise de décision.

Venez en apprendre plus sur ce sujet le 13 mars à 14 h 30 au Salon des technologies environnementales du Québec.

Texte par : Stéphanie Petit, coordonnatrice|Secteur Eau, Réseau Environnement  |Section québécoise de l’American Water Works Association |Affiliation avec la Water Environment Federation

Written by Reseau Environnement